Infos pratiques

Horaires

Horaire d'hiver (de mi-septembre à mi-mai) : 10h à 18h.

Fermeture hebdomadaire le lundi, sauf les lundis de Pâques et de Pentecôte.
Fermeture les jours férié­s suivants : 1er janvier, 1er mai, 1er et 11 novembre, 2­5 et 26 décembre.

Tarifs

Collections permanentes : 6 euros / tarif réduit 3 euros

L'accès aux musées est gratuit le 1er dimanche du mois.

Hébergements à proximité

Venir à la Vieille Charité

Depuis le Vieux-Port, il est conseillé de se rendre à pied à la Vieille-Charité (environ 10 minutes).
Prendre la rue de la République (à votre droite quand vous faites face au port) - 200m
Continuer sur la rue de la République - 400m
Au Rond-Point (Place Sadi Carnot), tourner à droite à la rue de la République - 100m
Prendre à gauche le Passage de Lorette (situé au 51 rue de la République)
Monter les escaliers et continuer à la rue de Lorette - 100m
Continuer à la rue du Petit Puits - 50m
Continuer à la rue de la Charité - 50m
Le Centre de la Vieille Charité est situé à votre droite.

Depuis la gare Marseille Saint-Charles :

Option 1 - Metro et à pied :
Prendre le métro ligne 2 (rouge) direction Bougainville jusqu'à la sortie Joliette.
Continuer à pied (environ 10 minutes) :
Rue de la République - 100m
Tourner à droite à la rue de l'Evêché - 200m
Tourner à gauche à la rue Jean-François Leca - 100m
Tourner à droite à la rue de l'Observance - 200m
Continuer à gauche à la rue de la Charité - 100m
Le Centre de la Vieille Charité est situé à votre gauche.

Option 2 - A pied (environ 20 minutes) :
Prendre la "Sortie - Centre Ville - La Canebière - Le Vieux Port" et tourner légèrement à gauche.
Ou prendre la "Sortie - Square Narvik" et tourner légèrement à droite.
Descendre le grand escalier en face de la gare - 100m
Continuer en descendant le Boulevard d'Athènes - 100m
Tourner à droite à la rue des Dominicaines - 400m
Continuer à la Rue Puvis de Chavannes - 300m
Tourner légèrement à droite à la Rue Colbert - 100m
Au Rond-Point (Place Sadi Carnot), tourner à droite à la rue de la République - 100m
Prendre à gauche le Passage de Lorette (situé au 51 rue de la République)
Monter les escaliers et continuer à la rue de Lorette - 100m
Continuer à la rue du Petit Puits - 50m
Continuer à la rue de la Charité - 50m
Le Centre de la Vieille Charité est situé à votre droite.



Découvrir Marseille

Une histoire de Marseille en 90 lieux : 16e-20e siècle

Une histoire de Marseille en 90 lieux : 16e-20e siècle

Marseille regorge de trésors ! Il suffit parfois de lever les yeux pour se trouver face à l'un d'eux : immeubles à l'architecture remarquable, édifices religieux imposants, monuments commémoratifs, artères majestueuses, anciennes institutions réhabilitées portant encore les traces de leur passé... La ville est parsemée de merveilles qui se révèlent au promeneur pour peu qu'il leur prote attention. Illustré d'images d'archives et de photographies Gentes, ponctué d'anecdotes, ce livre se propose de vous faire (re)découvrir le patrimoine marseillais, ses éléments les plus emblématiques comme les plus mystérieux. Au-delà de l'histoire de 90 lieux, c'est la façon dont la ville s'est construite, son organisation et les épisodes les plus sombres, comme les plus glorieux de son passé qui sont au coeur de cet ouvrage. Ainsi, plus qu'aux monuments et aux bâtiments, à travers l'évocation des grands axes de circulation et de la façon dont ils se sont constitués, ce sont les grands changements qu'ont connu les quartiers de Marseille qui sont abordés au fil des pages. Comprendre pourquoi et comment Marseille est devenue la ville qu'elle est aujourd'hui : tel est le fil conducteur de cet ouvrage.

En savoir plus


Aimer Marseille : 200 adresses à partager

Aimer Marseille : 200 adresses à partager

Vous découvrez Marseille pour la première fois ou vous pensez connaître cette ville sur le bout des doigts ? Vous souhaitez découvrir les adresses particulièrement appréciées des locaux ou explorer davantage ce sympathique petit quartier qui vous avait séduit lors de votre dernière visite ? Ce guide insolite a tout pour vous plaire, car il répertorie ces lieux incontournables qui font de Marseille une destination si attachante, mais il épingle surtout les adresses moins connues des touristes comme autant de bons plans qu'on se refile uniquement entre initiés. Où déguster les meilleures spécialités marseillaises ? Où se détendre dans une ambiance zen ? Où emmener ses enfants pour qu'ils se dépensent ? Comment découvrir tous les petits secrets bien cachés de la ville et succomber à l'esprit marseillais ? Les adresses rigoureusement sélectionnées dans ce guide vous feront tout simplement aimer Marseille ! Pour mieux vous accompagner dans cette (re)découverte de la ville, Céline Bousquet, Marseillaise d'adoption tombée amoureuse de la ville et qui partage ses bonnes adresses sur son site (La Banane), a arpenté la ville dans toutes ses dimensions. Au final, ce ne sont pas moins de 200 coups de coeur testés et approuvés qui vous sont proposes dans cet ouvrage.

En savoir plus


L'Esprit de Marseille

L'Esprit de Marseille

À l'approche des nazis en 1941, André Breton et les surréalistes réfugiés à Marseille continuent à pratiquer l'art du jeu. Ils réinventent le tarot, dont ils conservent le principe des séries mais transforment les dénominations et les figures. Rebattant à nouveau les cartes, Sylvie Germain propose dans ce livre son propre jeu pour évoquer Marseille à travers de brefs tableaux. Un texte kaléidoscopique, d'une grande finesse, embrassant pourtant la ville dans toute son ampleur, sa diversité, son passé et sa modernité, entre histoire et mythologie.
Une iconographie inédite : cartes originales des surréalistes (Max Ernst, André Breton, Victor Brauner ou encore André Masson), images d'archives et photographies contemporaines de Tadeusz Kluba.

En savoir plus


Quand les archéologues redécouvrent Marseille

Quand les archéologues redécouvrent Marseille

Marseille est la seule ville de France à pouvoir revendiquer vingt-six siècles d'histoire urbaine continue. Vers -600, des colons grecs originaires de Phocée, en Asie Mineure, débarquent dans la calanque du Lacydon et fondent le comptoir de Massalia. Au fil des siècles, gagnant peu à peu sur les buttes environnantes, la ville s'est développée. Cette permanence topographique a entraîné la destruction quasi systématique des constructions successives, qu'elles soient antiques, médiévales ou modernes. C'est donc dans le sous-sol qu'il faut chercher l'histoire de Marseille ! Les découvertes archéologiques d'occupations préhistoriques (grotte Cosquer, aux portes de Marseille, butte Saint-Charles), les fouilles de sites majeurs de l'Antiquité (ports grec et romain, thermes du port), de l'Antiquité tardive (palais épiscopal, basilique de la rue Malaval), du Moyen Age (ateliers de potiers de Sainte-Barbe, tannerie de l'Alcazar) et de l'époque moderne (jeu de paume de la rue Thubaneau, charniers de pestiférés de la rue Leca) ont permis aux archéologues d'étudier le passé de la ville, de la Préhistoire au XIXe siècle. Ecrit par deux spécialistes - Marc Bouiron, archéologue de la Ville de Marseille pendant dix ans, et Philippe Mellinand, archéologue à l'Inrap, participant depuis vingt-deux ans aux fouilles menées dans la ville -, cet ouvrage propose une nouvelle lecture de l'histoire de Marseille à travers ses vestiges et offre une synthèse claire de plusieurs décennies de fouilles en coeur de ville, du quartier du Panier au Vieux-Port.

En savoir plus


Sociologie de Marseille

Sociologie de Marseille

Marseille, même assommée par la crise économique, reste une ville imaginée et fantasmée autant qu'habitée. Une partie de sa complexité tient justement à la fracture qui sépare la ville légendaire, représentée par les médias, le cinéma ou la littérature, de la ville habitée. Après Paris, Lyon, Bordeaux et Nantes, un nouveau volume de cette série à succès, signée de connaisseurs intimes de la ville. Marseille a connu, depuis les années 1960, une transformation économique et sociale fondamentale lorsque son port au rayonnement mondial s'est mué en centre administratif et provincial, déserté par les bourgeoisies commerçantes, laissant de côté les classes populaires.
De ce moment perdurent des légendes encore vivaces. Marseille, même assommée par la crise économique, reste une ville imaginée, représentée par les médias, le cinéma ou la littérature, autant qu'habitée, mais fracturée. Le face-à-face tendu d'une classe moyenne administrative et d'une grande pauvreté partage encore un centre-ville qui a résisté à la gentrification. Parce que les notables locaux jouent un rôle crucial dans une ville où nombreux sont ceux dont la subsistance dépend des deniers publics, il faut analyser les dispositifs politiques et leur fonctionnement.
Enfin, Marseille est l'objet et l'enjeu de l'une des plus grandes opérations d'urbanisme menée en France au XXIe siècle. Sa " renaissance " économique prend la forme d'une réinvention des espaces portuaires " rendus " à la ville et animés par des industries culturelles. Mais au bénéfice de qui et au prix de quelles expulsions ?

En savoir plus


Histoire universelle de Marseille : De l'an mil à l'an deux mille

Histoire universelle de Marseille : De l'an mil à l'an deux mille

La cité médiévale, porteuse d'une riche expérience d'émancipation, inspira tous ceux qui y voyaient la preuve que la démocratie ne vient pas d'en haut, de l'État, mais d'en bas, de la commune. Si l'on regarde le monde à partir de ce lieu déterminé qu'est la ville, en prenant la peine de lever le voile que l'idéologie nationale a tendu entre le local et l'universel, on arrive à identifier où et comment agissent les mécanismes de la domination. À présent que la ville elle-même est en voie de désintégration, comment est-il possible de partir du local pour atteindre à l'universel? Cette analyse des rapports contradictoires d'une ville avec l'État-nation puis avec la mondialisation veut contribuer à poser la question. C'est à une lecture inédite de l'histoire de la cité, abordée dans ses déterminations politiques, sociales, culturelles et urbanistiques, que nous invite ce livre.

En savoir plus


Marseille au coeur

Marseille au coeur

On a dit et écrit à peu près tout et n'importe quoi sur les Vieux Quartiers de Marseille : repaire de brigands, champ clos de la pègre la plus sordide, coupe-gorge permanent, autant de clichés nés dans le meilleur des cas d'une totale méconnaissance de la question. Relayés par une littérature de magazines à deux sous et par un journalisme en mal d'exotisme facile, ils ont contribué de manière singulièrement réductrice à une réputation qui reflétait très imparfaitement la vérité. C'est ainsi que, la malveillance et le mépris aidant, les gens d'ailleurs, mais aussi les Marseillais d'outre-rue de la République ont trop vite et trop rapidement assimilé l'ensemble des Vieux Quartiers à leur aspect le plus dégradant. Ayant vu le jour dans ce quartier, et vécu jusqu'à son âge d'homme sa réalité quotidienne, Marcel Olive a jugé utile de porter témoignage, notamment sur la période comprise entre les années trente et ce mois de Février 1943 où la folie furieuse de quelques-uns, aidée par des tonnes d'explosifs, réduisit à néant toute la basse ville, tirant un trait définitif sur 2500 ans d'histoire. Alors disparut sans appel une bonne partie, sans doute la plus significative, de l'héritage des Phocéens et de ceux qui, leur succédant, avaient fondé et développé ce qui constituait, hormis Rome dont elle fut un temps rivale, la plus ancienne et la plus brillante des civilisations.

En savoir plus


Le guide du promeneur de Marseille

Le guide du promeneur de Marseille

17 itinéraires de charme par rues, chemins et traverses
Du Panier à l'Estaque, en passant par la Canebière, Saint-Victor, le Roucas Blanc, mais aussi Sainte-Marthe ou la calanque de Marseilleveyre, François Thomazeau fait revivre la mémoire de Marseille. Au fil de 17 promenades, il nous entraîne de traverses en calades à la découverte de vestiges antiques, de bastides somptueuses, d'églises de village, de jardins cachés...
Au long de ces itinéraires doucement vallonnés, le promeneur croisera des curiosités souvent méconnues : une pagode bouddhiste, un gigantesque télescope, deux oppidums gaulois, un char d'assaut de la Seconde Guerre mondiale, une villa mauresque...
Mêlant l'ancien et le moderne, l'histoire et la galéjade, l'élégant et le kitsch, ces promenades invitent au dépaysement au coin de la rue.

En savoir plus


Marseille En quelques jours

Marseille En quelques jours

Toutes les clés pour découvrir Marseille le temps d'un week-end, avec Lonely Planet
Un guide tout en couleurs, concis et complet pour découvrir Marseille en quelques jours.
Notre-Dame-de-la-Garde, le Vieux Port, le Panier, le MuCem... tous les sites principaux décryptés et des clés pour découvrir les lieux insolites ou méconnus de la ville.
Un découpage de la ville en quartiers avec, pour chacun, un focus sur les sites incontournables, une suggestion d'itinéraire et les meilleures adresses pour se restaurer, prendre un verre, sortir, visiter ou faire du shopping.
Des promenades commentées et des sections ciblées (les sorties avec les enfants, la gastronomie locale, les traditions, la plongée, la pétanque...).
Un plan détachable avec tous les sites, un index des rues et un plan des transports pour faciliter les déplacements.
Un chapitre consacré aux calanques et aux environs de Marseille.

En savoir plus


Cartoville Marseille

Cartoville Marseille

Du Vieux-Port à la Canebière, du Panier à Notre-Dame-de-la-Garde, de la Joliette à la Plaine et au Pharo, mais aussi des calanques à l'Estaque et au Frioul, la cité phocéenne se déploie en un clin d'œil avec un guide pas comme les autres. • Un concept unique : une carte dépliable par quartier, pour se repérer immédiatement • Les 10 incontournables et 10 idées pour vivre à l'heure de Marseille • 200 sites, monuments et adresses chroniqués par des auteurs-voyageurs et localisés sur les cartes • Les échappées à 1 heure de la ville • 100 photos pour tout voir • Toutes les informations pratiques indispensables.

En savoir plus


Les Calanques à pied : Parc national des Calanques, 28 promenades & randonnées

Les Calanques à pied : Parc national des Calanques, 28 promenades & randonnées

Entre Marseille et Cassis, les Calanques étirent leur puzzle de falaises blanches et d'échancrures rocheuses sur plus de 20 kilomètres du littoral méditerranéen. Sauvages et préservées, bien qu'à deux pas de la deuxième plus grande ville de France, elles sont un terrain privilégié pour la randonnée pédestre. De calanque en calanque, du massif de Marseilleveyre (432 m) à celui de Puget-Gardiole (564 m), les sentiers proposés sillonnent crêtes, cirques, vallons et aiguilles et permettent une découverte intégrale du site entre balade familiale et longue randonnée. En chemin, tout un patrimoine s'offre au regard : cabanons, vestiges de bergeries, de fours à chaux ou de fortins... et aussi une richesse florale et faunistique, avec 140 espèces animales et végétales protégées.

En savoir plus


Guide du Routard Marseille

Guide du Routard Marseille

Se balader sur le Vieux-Port. Rejoindre le MuCEM depuis le Panier en passant par le fort Saint-Jean tout en se délectant d’une vue imprenable sur la mer. Avaler une authentique « pizza moit-moit », sur le pouce, dans les calanques. Dîner en terrasse, au vallon des Auffes et profiter du charme de ce port typique. Flâner au marché aux épices et humer les parfums du moment, du côté de Noailles. Grimper à Notre-Dame-de-la-Garde pour voir la ville se coucher avec le soleil. S’offrir une chambre avec vue côté mer, à Cassis, et prendre l’apéro sur le port, en terrasse… Le Routard Marseille c’est aussi une première partie haute en couleur avec des cartes et des photos, pour découvrir plus facilement la ville et repérer nos coups de cœur ; des adresses souvent introuvables ailleurs ; des visites culturelles originales en dehors des sentiers battus ; des infos remises à jour chaque année ; des cartes et plans détaillés. Merci à tous les Routards qui partagent nos convictions : Liberté et indépendance d’esprit ; découverte et partage ; sincérité, tolérance et respect des autres !

En savoir plus


Marseille Insolite et secrète

Marseille Insolite et secrète

Loin des foules et des clichés habituels, Marseille garde encore des trésors bien cachés qu'elle ne révèle qu'aux habitants et aux voyageurs qui savent sortir des sentiers battus.
Un guide indispensable pour ceux qui pensaient bien connaître Marseille ou pour ceux qui souhaitent découvrir l'autre visage de la ville. Un vestige du pont-transbordeur, des jardins ouvriers cachés, des nudistes à l'hôpital Caroline, les vestiges des refuges de la Seconde Guerre mondiale, un fantastique circuit de modélisme ferroviaire, les sept péchés capitaux sur les murs de la prison des Baumettes, le mont Canigou vu de Marseille, le tribunal qui conserve le supplice de la roue, les vestiges du premier téléphérique sous-marin au monde, les ex-voto des lavandières, l'avenue de l'imposteur.

En savoir plus


Marseille à travers la carte postale ancienne

Marseille à travers la carte postale ancienne

Regroupant plus de 400 cartes postales du début du siècle, cet ouvrage s'articule autour de quatre chapitres géographiques : le coeur historique, les quartiers du centre-ville, le bord de mer et les quartiers périphériques.
Un dernier chapitre est consacré à la vie quotidienne des Marseillais et à l'art de vivre au début du siècle. Regroupant plus de 400 cartes postales du début du siècle, cet ouvrage s'articule autour de quatre chapitres géographiques : le coeur historique, les quartiers du centre-ville, le bord de mer et les quartiers périphériques.
Un dernier chapitre est consacré à la vie quotidienne des Marseillais et à l'art de vivre au début du siècle.

L'ensemble de l'iconographie provient de la collection de cartes postales anciennes d'Olivier Bouze, l'une des plus importantes sur Marseille avec plus de 30 000 cartes.

En savoir plus


Marseille de nos pères

Marseille de nos pères

Photographe renommé de l'après-guerre, le père d'Hélène Tabès, Jean Ribière, a séjourné à Marseille dès 1942, réalisant de saisissants clichés de la ville occupée, dernières images avant la tempête des destructions allemandes et des bombardements alliés. À la même époque, le père de Silvie Arles, né aux Chartreux, se rêvait capitaine au long cours, ce qu'il serait un jour avant de devenir pilote des ports de Marseille. Leurs filles réunissent leurs souvenirs de la cité phocéenne dans ce livre lumineux et gracieusement nostalgique qui déroule les images pas si lointaines d'une ville aux dimensions d'une poignée de villages. On y passe d'une rive à l'autre par le pont transbordeur, un funiculaire grimpe à la Bonne Mère, au vallon des Auffes des grues émaillent le chantier des futurs immeubles. Gouailleur et chaleureux, le peuple de la plus ancienne ville de France prend le visage d'un marin raccommodant ses filets, d'une habile santonnière ou d'une marchande de jujubes... C'est le Marseille de nos pères, à la réputation déjà sulfureuse, mais où il est si heureux de vivre.

Native de Marseille, Silvie Ariès a travaillé comme journaliste pendant 25 ans, notamment comme chef d'agence pour La Provence. Elle se consacre désormais à l'écriture. Au Rouergue, elle est l'auteur des textes du livre Rabanel, consacré au chef arlésien (2011).

Jean Ribière, photographe de renom actif dans les années 1940 à 1970, avait créé sa propre agence et vendait ses reportages aux grands titres de presse de l'époque : L'Express, l'Aurore, Match, Keystone, etc. Sa fille Hélène Tabès gère aujourd'hui son oeuvre.

En savoir plus