Rencontre avec Françoise Gaillard (historienne des idées) en hommage à Roland Barthes, intellectuel dont la pensée est très présente durant nos semaines pop philosophiques.

Qu'est-ce qui peut bien rapprocher le fin limier de Baker Street du sémioticien germanopratin ? Le goût pour le tabac ? Celui ambré de la pipe pour le premier, celui puissant des cigares pour le second ? La pratique de la musique ? Celle du violon pour le premier, celle du piano pour le second ? Une passion commune pour les signes ? Celle de leur déchiffrement en vue de la résolution d'une énigme pour le premier, celle de leur façon de produire du sens pour le second ?

(Trop) élémentaire mon cher Watson !

Ce qui les unit, par-delà ces manies, c'est une même pathologie qu'on peut appeler avec Barthes le syndrome de « la frite », autre nom, plus imagé, du mal qui les habite l'un comme l'autre.

Infos pratiques

Mardi 27 octobre

A 18h au cipM – Centre de la Vieille Charité / 2 rue de la charité – 13002 Marseille